Megaphone.jpg

TRIBUNE LIBRE

A partager largement

Méthanisation, éolien et autres ...

20210513ManifestationBailleul.jpg

Manifestation

organisée par l'association Non à la Méthanisation à Bailleul

Dans le cadre des travaux de révision des arrêtés ministériels de prescriptions générales (AMPG) encadrant les installations de méthanisation classées pour la protection de l’environnement, pas moins de 956 commentaires sur le site des consultations publiques du ministère de la transition écologique

En conservant sur cette page, les doléances de chacun, c’est mettre en lumière nos remarques, nos craintes et nos mises en garde.

Nous réclamons des garanties pour limiter les dangers et les risques.

Nous mettons les décideurs face à leurs responsabilités, il en va de la santé de nous tous, de la faune et des sols.

Ils ne pourront

pas dire qu’ils

ne savaient pas.

Il en va de l’avenir de nos enfants !

Télécharger

La méthanisation :

le vert polluant

Beaucoup de projets verts souffrent, comme la méthanisation, d’une absence d’analyse

en profondeur des ressources nécessaires et de leur véritable impact sur l’environnement.

LogoContrepoints.jpg
AdemeIdéesReçues.jpg

L'ADEME

fait la chasse

aux idées reçues !

Article BATIACTU

(avril 2019)

 

Lorsque l'ADEME dément les idées reçues, il est intéressant de noter

qu'à propos de la méthanisation"qui sent le soufre", on a droit à une belle démonstration sur le modèle économique, les bienfaits du biogaz, le digestat très bon amendement à valeur agronomique qui "pourrait contenir des métaux lourds" mais que l'on contrôle rigoureusement, etc,.

 

Par contre aucune mention des odeurs générées (soufre ?) qui sont bien une des causes majeures des nuisances aux riverains.

On le sait des odeurs

il y en a sur toutes les installations et des conclusions de jury de nez l'attestent en relevant des odeurs de biogaz, lisier, d'hydrocurage (fécal, urine) et pour les fosses à graisse, odeur de cadavérine. (Odournet à Arzal juilllet 2019)…

 

Concernant une éventuelle dépréciation des biens immobiliers situés à proximité de méthaniseurs, l'ADEME est catégorique : "aucune étude n'a,

à ce jour, été menée

sur le sujet".

Comme il n'y a pas eu d'étude, même si effectivement la présence d'une méthanisation près de chez vous impacte le prix de vente du bien,

il faudra attendre cette étude pour que l'on reconnaisse ce préjudice.

Tout comme aucune étude sérieuse n'a été faite à ce jour pour prouver l'innocuité du digestat, il faudra attendre encore quelques années pour voir les dégâtssur les sols et l'environnement ...

En conclusion,

il est dit : les “anti-” trouveront certainement d'autres arguments pour s'opposer à la transition écologique ; une énergie dépensée en vain ?

 

Ce n'est pas notre énergie qui aura été dépensée en vain mais des centaines de millions d'euros de subventions publiques versées pour une énergie de peu de rendement.

 

Jacqueline Mollé

Collectif Arzal en danger

Après les bobards de l’ADEME on a les bobards des professionnels de la méthanisation…,

par Anne Danjou , le 17 mars 2021 à 17h42

Erreurs et idées reçues… par un responsable Qualité Sécurité chez un constructeur de méthaniseurs

"Le digestat issu de la méthanisation ne sent rien à la sortie du process et donc non plus après épandage". Je vous invite Monsieur, à venir humer les parfums des épandages de MBE à Ombrée d’Anjou, Valdis à Issé, et de certains méthaniseurs agricoles en bordure de nos petites routes, ici ou dans le Morbihan. Si pour vous les témoignages sont des erreurs ou des idées reçues, pas étonnant que la métha n’ait pas le vent en poupe…

"La méthanisation participe au développement local et à l’économie circulaire," Une drôle d’économie circulaire quand certains transporteurs parcourent 600 km pour aller à Rungis chercher des intrants (MBE Suez) et bien davantage pour Valdis à Issé dont les intrants viennent, entre autre, du Centre Val de Loire ou de Nouvelle Aquitaine.

"la méthanisation permet aux agriculteurs de dégager des revenus complémentaires" Tous ceux que nous connaissons sont sur le fil du rasoir, en cause : trop de frais de maintenance qui n’étaient pas prévus dans les business plans.

"l’impact positif de la culture des CIVE" plus rien à voir avec les CIPAN (pièges à nitrates). Les CIVE sont des cultures à vocation énergétique, il faut qu’elles aient un rendement, d’où l’utilisation d’engrais, et de produits phytosanitaires. (pas très positif)

"l’objectif de réduire nos déchets". Mais la métha crée du déchet parce qu’elle en vit ! les vaches deviennent, en plus d’être des usines à lait (et oui, le lait aussi finit dans le méthaniseur, 9000 l pour l’un dans mon Landerneau local), des usines à merde. Elles sont jour et nuit sur le béton. Et çà ne s’appelle pas de l’élevage industriel, parce que le béton est posé sur le sol !!! Ce serait industriel si les vaches étaient sur des caillebottis.

"L’inconnu peut faire peur" allez à Escrennes, à Issé ou à Arzal (métha agricole qui puait hier) ou dans plein d’autres endroits de France. Allez voir les riverains des unités, des fosses ou des épandages. Pour certains ça fait 10 ans qu’ils supportent l’insupportable. Dites-leur donc que c’est l’inconnu qui leur fait peur…

"des réglementations encadrent le sujet". C’est pour rire ? les méthaniseurs sont toujours en autocontrôle. Quant aux agents de l’Etat la plupart sont aux abonnés absents, les autres régularisent… Pfffff….

Je vois que les commentaires de la consultation sont bien suivis. Alors Messieurs de l’Etat ou de la Métha, j’en profite pour résumer.

Cette méthanisation-là, celle que vous voulez imposer aux populations à coup de méthaniseurs XXL ou XS, elle est déjà MORTE, vous ne le savez pas encore, je me permets donc de vous l’annoncer.

Vous devez bien la sentir monter, la colère, à la lecture des commentaires.

La seule méthanisation tolérable sera celle qui se fera dans des no man’s land, loin de tout point ou cours d’eau. Avec des unités extrêmement confinées et protégées pour qu’il n’y ait ni fuites de gaz à l’atmosphère, ni fuites de jus dans les nappes. Des unités surveillées 24h sur 24.

La méthanisation tolérable sera celle qui n’utilisera que du déchet vrai. Donc, ni maïs, ni CIVE, ni fumier etc. la notion de "déchet vrai" c’est simplement ce dont on ne peut pas faire un meilleur usage. Le fumier est mieux sur le champ, le maïs pour l’alimentation. Ils ne sont pas des déchets vrais.

La méthanisation tolérable sera celle qui n’épandra pas ses digestats chargés en produits pharmaceutiques, phytosanitaires, chimiques et autres, sur les terres nourricières.

Est-ce que son bilan carbone sera intéressant ? A vous de nous le dire.


Est-ce que son rendement rapportera aux gaziers ????

Traitement contre le GazCOV

(dit aussi virus de la métha) !

 

C'est une tri-thérapie:

MéthanoDigestine + GazytropGEStine + Rustinimax

 

Il faut l'associer à des mesures sanitaires strictes (ne plus respirer, retrait des oeillères mais port d'une visière, maintien du terrarusticus) et de distanciation d'au moins 10 km. Par contre les solutions hydroalcooliques par voie interne à base de Méthanol restent déconseillées.

 

Déjà des pistes de vaccins par les firmes Mauxd'AirNa, Pschittzeur-BiozEnTek et AstRâJ'enaicas. Les premiers essais cliniques devraient commencer sur les personnes à risque vaporeux (porteurs de projets, bureaux d'études). Pour les riverains et lombrics on mise plutôt sur Vasoline. A terme, d'énormes doses de CarboLevure pour augmenter la flore terrestre seront nécessaires. SaNelFit est dessus.

Daniel Chateigner

Nous assistons en ce moment sur France 2, sur des TV régionales et autres écrans, à la diffusion d'une publicité s'intitulant GAZ VERT, financée par l'AAMF, France Gaz Renouvelable et GRDF.

Cette publicité caricaturale met en avant la possibilité de "se bouger pour la planète en produisant du gaz vert, une énergie locale et renouvelable" le tout illustré par des fruits et des légumes que l'on épluche et une vache aux prés, sources "potentielles" des déchets pour alimenter cette industrie.

Le CSA a des règles précises de déontologie dont "l'exigence de véracité et l'interdiction d'allégations fausses ou de nature à induire en erreur les consommateurs".

C'est pourquoi le CNVMch (Collectif National Vigilance Méthanisation canal historique) et le CSNM (Collectif Scientifique National Méthanisation raisonnée), avec les 200 collectifs/associations réunis sur tout le territoire français, contestent fermement cette publicité simpliste et mensongère et demandent que le consommateur soit informé de tous les composants et inconvénients de cette activité industrielle qui n'a rien d'agricole.


En réalité ce gaz est produit par des méthaniseurs de plus en plus énormes alimentés par les effluents provenant d'élevages industriels où le bétail (bovins, cochons, volailles) en stabulation, ne voit jamais l'herbe. Par d'autres déchets aussi, pas très verts, dont ceux issus de l'industrie agro-alimentaire, déchets carnés et de laiterie, parfois même des boues de stations d'épuration enfin par des végétaux issus de milliers d'hectares dédiés, dont du maïs et des cives très méthanogènes, cultivés pour nourrir le méthaniseur plutôt que des animaux et des hommes ...

Enfin le consommateur doit savoir que derrière les couleurs bien flashies de cette publicité, de nombreuses nuisances et impacts négatifs pour l'homme via l'air (azote ammoniacale, fuite CO2), le sol (destruction de la micro flore par épandage du digestat/déchet qui n'a pas prouvé son innocuité) et l'eau (clostridium), accompagnent le développement de cette nouvelle agro-industrie gazière.

N’hésitez pas de votre côté - au nom de votre collectif ou en votre nom - à saisir cet organisme.

https://www.csa.fr/Proteger/Publicite-et-communications-commerciales/La-publicite

 

De même pour l'émission de F5 sur la santé du 21 janvier 2021 (au sujet du BIOGNV), l'envoi d'une lettre ou un commentaire mis sur leur site ne pourront que favoriser le "buzz".

https://www.allodocteurs.fr/emissions/le-magazine-de-la-sante/le-magazine-de-la-sante-du-21-01-2021_28058.html

Et si vous le pouvez .... achetez le N° de février de Que Choisir !! 

(voir "à la une"  https://www.cnvmch.fr/a-la-une)

20210404LettrePréfet.jpg

^ Télécharger

ABVEA

Lettre au Préfet

Oui au respect de notre santé,
Oui au maintien de notre paysage rural authentique,

Non a la méthanisation qui s’impose sans concertation,

Non à la SAS-Lampa à nos portes.

Télécharger

Collectif pour la Préservation et l’Embellissement de la Vie à Saint-Rémy de Chargnat

Les dessous cachés de l’usine de la Derne.

Une opération qui sent vraiment très mauvais.

LogoLoubens.jpg

^ Télécharger

Nous représentons notre petit village d'environ 260 habitants dans les contreforts de l'Ariège Pyrénées (09) au sein du PNR Ariégeoises.

Saint-Séverin

Dans notre lutte contre ce projet (à 100m des riverains) nous en sommes au recours au TA, pour ce faire nous avons sollicité le même avocat que le collectif de St-Junien (87). Aussi, nous avons mis une cagnotte en ligne. Nous vous remercions de bien vouloir transmettre ce lien à vos adhérents.

Merci à tous.
Jean Moreau président du CECSS. (Non à la méthanisation à Saint-Severin

Télécharger

Communiqué de presse de Corcoué

Manifestation

le 13 février 2021

à 14h00 à Corcoué-sur-Logne :

Télécharger

Lettre aux habitants de Girolles (45)

Le greenwashing, ou verdissage : procédé marketing utilisé par une organisation dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse à des fins uniquement mercantiles ...

Votre territoire comprend peut-être une Trame Verte

et Bleue

Une formation en ligne gratuite accessible

à tous sur la Trame Verte et Bleue (démarche pour lutter contre la perte de la biodiversité) restaurer le lien entre la nature et l'aménagement du territoire.         

LogoMéthalae.jpg

Télécharger

Contre-argumentaire de l'article présentant les résultats de l'étude MéthaLAE :

"La méthanisation est elle synonyme d'intensification de l'agriculture et de pollutions ?"   

20201611TremorelOuestFrance.jpg

^ Télécharger

Methanisation :

un nouveau coup d'arrêt

Le tribunal administratif a suspendu, pour la deuxième fois le permis de construire de l'unité de méthanisation de Trémorel.