MaraisMéthane.jpg

METHANISATION

Principe

LogoJournalMinimal.jpg

Confisquer les engrais verts pour la méthanisation agricole prive les sols de nourriture.

Extrait :

"Des sigles qui fleurent bon l’innovation mais qui désignent exactement la même chose. Sauf que la destination de ces végétaux a été complètement déviée : au lieu de nourrir le sol en carbone, ils sont envoyés dans des méthaniseurs pour en faire du biogaz ou gaz vert. Et cette catastrophe écologique va poser un gros problème pour les générations futures, car cette prédation prive le sol du carbone indispensable à sa santé".

De Christophe Gatineau

25 juin 2021

En 1776, lors d'une promenade, Alessandro Volta, Physicien-Chimiste,

observa que du gaz se libérait d'un marais.
Il étudia ce phénomène, fit des expériences et mit en évidence 
que le "gaz des marais" était inflammable.
En 1787, Antoine Lavoisier, Chimiste, lui donna le nom de

"gas hidrogenium carbonatrum".

Le terme de "méthane" fut proposé en 1865 et ratifié en 1892 lors d'un congrès international de nomenclature chimique.
Le gaz des marais contient une forte proportion de méthane provenant de la décomposition des déchets organiques végétaux des marécages.
La présence de ce gaz fut mise en évidence dans d'autres milieux, dont le fumier, et l'on attribua son origine à l'activité microbienne se développant dans des milieux anaérobies.
Destinée à l'éclairage des rues de la ville, la première installation produisant du méthane voit le jour à Exeter en Grande-Bretagne au début du 20ème siècle.

La méthanisation est un phénomène de fermentation de matières organiques par des bactéries qui agissent en l’absence d’oxygène.
Ce procédé permet de générer une énergie qui comporte entre autres du méthane (CH4) dans des proportions de 50% à 70%, du dioxyde de carbone (CO2) et de quelques gaz traces (NH3, N2, H2S) ainsi qu'un résidu appelé digestat utilisé comme fertilisant.

Ce gaz est appelé frauduleusement "biogaz" ou "gaz vert" car il n'a rien de bio ni d'écologique.
Le gaz produit peut être transformé en chaleur, en électricité, être injecté dans le réseau de gaz naturel après épuration ou utilisé en carburant pour véhicules.


Deux types de déchets sont méthanisables.


Les effluents liquides :

  • les effluents agro-alimentaires,

  • les effluents d'élevage (lisiers),

  • les eaux résiduaires, urbaines ou industrielles,

  • les boues d'épuration.


Les déchets solides organiques :

  • les déchets agricoles : substrats végétaux solides, déjections animales,

  • les déchets collectifs : déchets alimentaires, textiles, déchets verts, emballages, etc....,

  • les déchets industriels : déchets de transformation des industries animales et végétales.

20210713ContaxteMéthanisationEnBretagne.jpg

Le contexte de la méthanisation

en Bretagne et en France 2021-V

20210413MéthanisationFormation.jpg

Formation : indispensable dans toute la France.

MéthanisationSchéma.jpg