Réglementation.jpg

METHANISATION

Réglementation

ICPE - Installations classées pour

la protection de l'environnement

LogoAdeme.jpg
20210924BonnesPratiques.jpg

Télécharger ^

Bonnes pratiques pour le stockage de matière avant méthanisation

LogoLégifrance.jpg

Télécharger ^

 Décret

N° 2021-1179 du

14 septembre 2021 relatif au compostage des boues d’épuration et digestats de boues d’épuration avec des structurants

LogoChambresD'Agriculture.jpg

Télécharger ^

Directives Nitrates 6

Epandages

20140421BonJulien.jpg

Bretagne.

"Le dossier de méthanisation de Trémorel pourrait être un cas d’école"

Une visioconférence a réuni, mardi 20 avril 2021, une soixantaine d’opposants à des projets de méthanisation. Emmanuelle Bon-Julien, avocate spécialisée en droit public et droit immobilier à Rennes, est intervenue sur le cas de Trémorel (Côtes-d’Armor)

Chimie verte ?

Décret relatif au compostage des boues d’épuration et digestats de boues d’épuration avec des structurants.

LogoBioActualitésCh.jpg

Produire du biogaz et se partager les digestats entre agriculteurs bio et agriculteurs non bio

Télécharger

Nos politiques et la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) décident de favoriser le Biogaz tout azimuts via le Décret

Ca veut dire quoi ?

Que des tiers c'est à dire les collectivités territoriales, régions ou communes, avec nos impôts, financeront

les travaux de raccordements à venir.

20210128BarbaraPompili.jpg

Barbara Pompili

On a fait le choix

de ne pas favoriser le gaz comme cela

a été le cas pendant longtemps parce que

le gaz est une énergie qui émet des gaz

à effet de serre

IcpeRéglémentation.png

Télécharger ^

DRIEE

La méthanisation

Réglementation ICPE.

DrealPrésentationIcpe.jpg

Télécharger ^

DREAL

La méthanisation

Réglementation ICPE.

AdemeCadreReglementaireMethanisation.jpg

Télécharger ^

ADEME

Le cadre réglementaire et juridique des activités agricoles de méthanisation et de compostage.

ReglementationFiliereMethanisation.jpg

Télécharger ^

Décret du

26 juillet 2010

Réglementation de la

filière méthanisation.

Présentation de la législation Installations Classées pour la protection de l’environnement (ICPE)

Cette législation réglemente le fonctionnement des usines, ateliers, dépôts, chantiers, carrières et d’une manière générale, les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou morale, publique ou privée qui peuvent présenter des dangers ou des inconvénients (Voir article L511-1 du code de l’environnement en particulier pour : commodité du voisinage, santé, sécurité, salubrité publiques, agriculture, protection de la nature, de l’environnement et des paysages, l’utilisation rationnelle de l’énergie, conservation sites et monuments, patrimoine archéologique).

Une NOMENCLATURE des ICPE officielle fixe la liste des activités industrielles, agricoles, artisanales ou autres qui, au delà d’une certaine importance, ou en raison de leurs natures, sont soumises à la législation ICPE sous 3 régimes de réglementation : "A", "E", "D" c’est à dire "Autorisation", "Enregistrement", "Déclaration".

Police administrative spéciale des ICPE

Le préfet du département est le chef de la police spéciale des Installations Classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Il dispose pour ce faire d’inspecteurs de l’environnement spécialisés, chargés de leurs surveillance commissionnés et assermentés à cet effet (cf. article R514-1 et suivants du code de l’environnement).

Il s’agit en général de fonctionnaires de la DREAL (industrie), de la DDSCPP (agriculture)

Réglementation des ICPE

Les I.C.P.E. sont astreintes à des formalités de création, aux respects de la réglementation et de prescriptions techniques de fonctionnement tout au long de leur vie et enfin à de formalités de cessation d’activité.

La création d’ICPE est soumises à une procédure de déclaration ou d’enregistrement ou d’autorisation auprès du préfet du département. Le Préfet encadre par ses décisions et prescriptions prises par des arrêtés en particulier pour prévenir les pollutions et les risques, y compris ceux qu’y s’y rattachent.

La législation des "installations classées au titre de la protection de l’environnement" figure au livre V, aux articles L 511-1 et suivants, du Code de l’environnement consultable sur Legifrance.

Les modalités d’application sont définies en détail dans le le livre V de la partie réglementaire du même code, aux articles R 511-9 et suivants.

Des nombreux autres textes officiels concernent les ICPE ou certaines d’entre elles. (décrets, arrêtés ministériels, circulaires,...)

Pour s’y retrouver, il existe un site spécialisé d’information réglementaire relatif au droit de l’environnement industriel :

http://www.ineris.fr/aida/

 

Accès direct à la page RÉGLEMENTATION "installations classées" : https://aida.ineris.fr/liste_documents/1/18016/1

A savoir...

 

Un arrêté du 2 février 1998 modifié fixe les prescriptions applicables aux prélèvements et à la consommation d’eau ainsi qu’aux émissions de toute nature des installations classées soumises à autorisation, (à l’exclusion de certaines listées dans son article 1). Cet arrêté peut être consulté sur le site de AIDA.INERIS :

http://www.ineris.fr/aida/ ?q=consult_doc/navigation/2.250.190.28.8.2269/4/2.250.190.28.6.13

 

En cas de déversements d’effluents industriels dans les égouts publics l’entreprise doit avoir obtenu au préalable une autorisation/ convention de déversement de la collectivité.

Certaines activités installations classées pour la protection de l’environnement sont soumises à l’obligation de contrôle périodique (article L. 512-11 du code de l’environnement). La nomenclature des ICPE indique les activités qui y sont soumises.

L’exploitant d’une ICPE doit déclarer tout changement d’exploitant ou l’arrêt définitif d’une ICPE au préfet.

L’exploitant d’une ICPE est tenu de déclarer, dans les meilleurs délais, à l’inspection des installations classées les accidents ou incidents survenus du fait du fonctionnement de cette installation qui sont de nature à porter atteinte aux intérêts mentionnés à l’article L. 511-1 du code de l’environnement (exigé par l’article R512-69 du code de l’environnement). Le non respect de cette obligation constitue une infraction.

Certaines ICPE hautement dangereuses, sont répertoriées au titre de la Directive CE "Seveso" et doivent faire l’objet de mesures spéciales de prévention (plan d’intervention en cas d’incident ou d’accident, limitation de l’urbanisation périphérique) et de surveillance de la part de l’inspection des installations classées.

Lorsque qu’une activité suite à l’évolution de la nomenclature devient juridiquement une ICPE elle peut continuer à fonctionner au bénéfice des droits acquis après s’être déclarée au préfet. Voir article L. 513-1 du code de l’environnement.

L’accès aux informations administratives.

La Préfecture lorsqu’elle est interrogée par tout citoyen doit être en mesure de lui indiquer si une installation existante a fait l’objet d’une déclaration, d’un enregistrement ou d’une autorisation et d’en obtenir communication du dossier et des prescriptions ordonnées. En cas de nuisance, il est ainsi possible d’essayer de vérifier si l’installation respecte les normes imposées par le préfet.

La loi d’accès aux documents administratifs permet de consulter et même d’obtenir copie auprès de la Préfecture, sans aucune justification à donner, des document du dossier ICPE ainsi que des actes ultérieurs qui s’y ajoutent. (Le citoyen se heurte en ce domaine souvent à des réticences).

En cas de refus, il est possible de saisir gratuitement la Commission d’Accès aux documents administratifs (CADA). En savoir plus sur cet organisme : http://www.cada.fr/. Voir aussi : Le droit d’accès de toute personne aux documents administratifs et aux informations environnementales.

Permis de construire et installation classée

 

La demande d’autorisation ou d’enregistrement ou la déclaration ICPE doit être adressée au préfet en même temps que la demande de permis de construire est déposée en mairie. (article L 512-15 du Code de l’environnement.

La demande de permis de construire est assortie de la justification du dépôt de la demande d’autorisation. De même, la demande d’autorisation doit contenir la justification de la demande de permis de construire.

Lorsque le projet porte sur une ICPE soumise à autorisation ou à enregistrement les travaux ne peuvent pas être exécutés avant la clôture de l’enquête publique. (article L 425-10 du Code de l’urbanisme). En cas de contentieux, il existe des règles de procédure propres à l’urbanisme. (Notification du recours au bénéficiaire).

Contentieux et délais de recours ICPE

Sans préjudice de l’application des articles L. 515-27 (concernant les élevages), et L. 553-4, (concerne les éoliennes) les décisions en matière d’installation classées peuvent êtres attaquées devant le tribunal administratif.

Les délais de recours des installations classées ont été harmonisés (depuis le décret 2010-1701 du 30 décembre 2010 portant application de l’article L. 514-6 du code de l’environnement et relatif aux délais de recours en matière d’installations classées et d’installations, ouvrages, travaux et activités visés à l’article L. 214-1 du code de l’environnement).

 

Ce délai de recours pour les tiers est d’un an. Et prorogeable, le cas échéant, de six mois à compter de la mise en service de l’installation. Pour le détail voir Voir article R514-3-1 du code de l’environnement.

Télécharger

AMPG 2781. Installation de méthanisation de déchets non dangereux ou de matière végétale brute, à l'exclusion des installations de méthanisation d'eaux usées ou de boues d'épuration urbaines lorsqu'elles sont méthanisées sur leur site de production

LogoL'OiseAgricole.jpg

Dans l’Oise : Consultation sur le projet de schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) et son programme de mesures associé et sur le projet de plan de gestion des risques d'inondation (PGRI).

S'inquiètent-ils de leur propre pratique ?

Vont-ils remettre du carbone au sol et arrêter la méthanisation ?

20210515TroisièmeLivreBlanc.jpg

Voilà comment on essaie de contourner les règles !!!

France Biométhane suggère de relever de 10 à 30 le nombre maxi d’apporteurs d’effluents non hygiénisés à une même unité de méthanisation, afin de ne pas pénaliser les "petits éleveurs".

Méthanisation : un troisième livre blanc

LogoSenat.jpg

Question au Sénat du Sénateur M. Christian Klinger

20210319Grenelle.jpg

Le Grenelle de l'environnement :

Quels engagements ?

LogoLégifrance.jpg

Arrêté du

10 novembre 2009 fixant les règles techniques auxquelles doivent satisfaire les installations de méthanisation soumises à autorisation en application du titre Ier du livre V du code de l'environnement

LogoLégifrance.jpg

Arrêté du

12 août 2010

relatif aux prescriptions générales applicables aux installations classées de méthanisation relevant du régime de l'enregistrement

au titre de la rubrique n° 2781 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement.

^ Télécharger

Les conditions de

co-compostage

des boues de stations d'épuration et leurs digestats en consultation

Télécharger

L'article I-II-3 de l’arrêté sera-t-il respecté ?

Les matières premières visées au I-I ainsi que le produit sont stockés de manière à prévenir tout risque de contamination des unités de production alentours ...

LogoCommissionEuropéenne.jpg

Changement climatique :

Nouvelles règles visant à prévenir les fuites de méthane dans le secteur de l’énergie.

Pour lire le résumé,

cliquer sur "English" puis choisir "français".

Le document complet, en anglais, est téléchargeable sur le site.

NomenclatureNicolasHulot.jpg

^ Télécharger Nomenclature

des installations classées pour la protection de l’environnement.